Sign in / Join

LES DIKTATS DE LA BEAUTÉ

Je suis une jeune femme ivoirienne qui a eu la ” chance” de passer naturellement par tous les changements physiques. J’ai été maigre dans l’enfance, mince dans la pré-adolescence, j’ai eu des rondeurs dans l’adolescence, et je suis aujourd’hui une jeune fille en surpoids mais qui se dit rondement belle !

La société actuelle m’inquiète car j’ai l’impression que toutes les femmes veulent se ressembler, en témoignent les nombreux business qui prennent de plus en plus d’espace. Grossir les fesses, avoir une poitrine plus volumineuse et plus ferme, resserrer le vagin, avoir une taille fine, être plus clair, plus métisse, plus blanche, porter les dernières extensions à la mode ! Choisissez votre physique de rêve nous le vendons en rayon !

Je me demande toujours qui, quand et où il a été dit, qu’une belle femme africaine est une femme qui a forcément des rondeurs exagérés ! Pourquoi les femmes se donnent aujourd’hui tant de mal pour toutes se ressembler ? Et pire, pourquoi ces femmes chimiquement constituées se sentent plus belles, plus originales que les femmes naturellement faites !

Aujourd’hui la tendance du body shaming a rendu les femmes méchantes entre elles, c’est fou comment il est devenu facile de critiquer le corps d’une autre: Trop maigre, trop sèche, trop grosse, trop laide, grosse, obèse et laide, petite et grosse… Qui a donc le prototype du physique parfait ?

Pourquoi ne pas accepter nos différences? Pourquoi ne pas apprendre à aimer ce que nous avons sans le comparer à celui des autres ? Pourquoi se dénaturer par effet de mode ou envie de plaire ?

Quand certaines femmes disent de pigmenter par plaisir et par besoin de se sentir belles, je réalise à quel point les gens peuvent être sérieusement mal dans leur peau pour arriver à se convaincre que sous une autre peau ils seraient mieux ! Pour moi tout ceci est une sorte de dépression qui ne dit pas son nom.

Une chose est de vouloir prendre soin de soi, et une autre est de détruire le soi dont nous sommes naturellement constitué.

La société est pleine de faux gros culs qui se revendiquent naturels, de seins qui pointent vers midi, de tailles anormalement fines, de perruques venues de l’arc-ciel et que dire de ses teints à la décoloration douteuse ! Tout ça pour avoir un compte instagrammable ! Quand je vois du fake exagéré je me dis toujours que le Dieu auquel je crois est un Dieu qui aime les belles choses, avoir créé des phénomènes du genre.

Bref, n’est pas un peu du body shaming que je pratique en ce moment ? Ce que je veux dire c’est que la société ment aux femmes ont leur imposant des modèles de beauté. Il faut que chaque femme comprenne qu’elle est belle telle qu’elle est. Petite, grande, noire, très noire, métisses, blanche, gros seins, petits seins, pas de seins; pas de fesses, grosses fesses, bras maigres, gros bras, musclées, flasques, ronde, grosse, mince, maigre… On s’en fou !!!! Restez juste vous même. Parce que le salaire de toutes les modifications physiques non naturels que vous faites subir à votre corps sera un jour une valise de regrets. Ne vous gâchez pas la santé pour rentrer dans les diktats de beauté de notre société.

A un moment de ma vie j’avais envie de me noircir. C’était à l’époque où les femmes très noires de peau étaient magnifiées, célébrées, honorées. En fait à cette époque là il y avait deux types de femmes aimées. Les très noires qui s’assumaient et les femmes claires qui brillaient. Je suis noire de peau, mais je ne suis pas très foncée, je ne suis pas non plus très claire… alors je me sentais rejetée, c’est bête à dire mais j’ai eu ce sentiment. Jusqu’à ce que je comprenne que la diversité est beauté et équilibre naturel et que j’arrête de me prendre la tête.

Vous vous demandez ce que c’est que la vraie beauté ? La vraie beauté c’est celle que vous avez naturellement alors cultivez votre beauté.

Facebook Comments