Sign in / Join
0

Il y a encore des gens qui vivent avec le sida … c’est une réalité

Aujourd’hui certaines maladies, bien que douloureuses à porter, sont ‘’faciles’’ à avouer.  Mais le sida, continue d’être vu comme LA MALADIE. 

Dire, « J’ai le sida ».  Combien de personnes arrivent à le dire. Combien de personnes arrivent à comprendre cette maladie et avoir de la considération pour les malades ?

Je vais vous raconter une histoire. C’est un bout de la vie d’une jeune femme.  A 20 ans, elle rencontra un jeune homme. Il était beau, attentionné, ils sont tombés vraiment amoureux.

Ils savaient qu’ils voulaient finir leur vie ensemble ; avoir de nombreux enfants et être heureux. Cependant, figurez-vous qu’ils étaient ignorants de leur statut sérologique.

Alors comme deux jeunes amoureux, le cœur plein de passion, le corps frémissant de désir… ils se sont offerts l’un à l’autre. Il  était son premier homme. Et quant à lui, il en avait déjà goûté bien d’autres.

L’amour c’est beau pas vrai ? Se donner l’un à l’autre sans condition, sans prévention, sans protection. Du plaisir, peut-être des orgasmes, des souvenirs qu’on partage… mais dans l’ignorance totale des dangers.

Nos amoureux ont vécu de beaux jours. Quand le virus s’installe, il est silencieux et détruit notre système humanitaire progressivement et un jour on face à la réalité.

Sa réalité, elle s’en est rendue compte lorsqu’elle tomba enceinte de leur premier enfant. Le rêve était trop grand, la vie se passait comme ils l’avaient imaginé. C’est lors d’un examen de routine, lié à la grossesse, qu’elle apprit que son sang était contaminé.

Aujourd’hui cette jeune femme amoureuse et rêveuse est décédée. Avant elle, son homme s’en est allé… emporté par le VHI, parce que tous deux vivants à une époque où la maladie était encore nouvelle, peu connue, et où être sidéen  était un crime, une condamnation à mort.  Ils ont laissé derrière eux un enfant.  Né avec pour héritage le VIH. S’il est vrai que l’ignorance tue, le destin tragique de cette famille en est la preuve.

A ce jour, fort heureusement, on parle du sida, la science est avancée et on peut vivre avec ce virus. Mais est-ce là, raison suffisante pour cesser de sensibiliser ? Faut-il tomber malade, parce que ‘’traitement ‘’ il y a.  Faut-il arrêter de prévenir, sous prétexte qu’il y a maladie plus grave ! Faut-il oublier les personnes décédées du sida ? Les enfants malades qui se battent pour vivre, les orphelins du sida. Faut-il oublier qu’une femme malade du sida peut certes donner la vie à un enfant sain, mais au coût de combien de sacrifices ?

La société a fait du sida une maladie honteuse, pourtant le sida continu de vivre dans nos sociétés.  Je prie qu’un jour nous cessions de diaboliser cette maladie, que nous apprenions à aimer et soutenir les personnes infectées. Et j’espère que nous penserons tous, à être sexuellement intelligents, en cherchant à savoir notre statut sérologique.  Notre vie compte, nos actions tracent les lignes de notre histoire.

Leave a reply