Sign in / Join
0

Pensez toujours, court, long et moyen terme

Comme le dirait mon neveu, askip ( à ce qu’il parait) certains d’entre vous me cherchent dans les couloirs du web, avec des propos un peu ironiques, comme quoi j’aurais jeté l’éponge du blogging, comme quoi j’aurais couru trop vite pour tomber en chemin. Vous savez, ça aurait été plus simple de m’écrire et de me demander des nouvelles; voir les raisons de mon manque de constance. Mais bon, nous sommes de beaux hypocrites, nous humains ! Quoi qu’il en soit merci de parler dans mon dos, vous me donnez l’inspiration qui me manquait dernièrement. Ne me dispersons pas, aujourd’hui je suis là pour vous parler de recul et d’organisation. Je vous parle du mur qui se dresse devant vous quand à un moment de votre parcours; votre bonne volonté et votre talent ne servent à rien tant que vous ne vous asseyez pas pour orienter, sinon diriger au mieux votre route.

 

Je suis une boule vivante d’idées qui germent à tout moment de mes journées. Je me sens pleine de potentiels et de talents et j’ai tendance à agir au feeling, à l’émotion… et c’est comme une fièvre en moi. Je me lance corps et âme dans des actions et quand je perds le feeling, je perds pied, je perds l’inspiration, je commence à délaisser mon amour pour la chose et je saute sur autre chose. Oui je suis instable ! Mais je suis arrivée un tournant de ma vie où je comprends progressivement que j’ai besoin d’un plan.

J’écris beaucoup ! Pourtant je ne suis pas le genre de personne à écrire des projets, à penser à court; moyen et long terme ! Non… Je me lance et après j’improvise. Sacrée erreur de débutant. J’adore faire des erreurs, car au final ce blog est une banque de mes actes manqués et des leçons que je tire de mes conneries.

A chaque fois que je parlais d’un projet à quelqu’un de censé, la personne me demandait toujours ” C’est quoi l’objectif à court, moyen et long terme?”! Et moi cela me prenait grave le chou de devoir réfléchir et de ne pas vivre mon feeling.

Mon ami Stéphane Agnini sera heureux de voir que je comprends maintenant ce dont il me parlait à chaque fois.

Je suis comme une folle à lier qui essaie de se soigner et du coup j’apprends à écrire et organiser mes projets.

Je vous invite vivement à ne pas faire les mêmes faux pas que moi. Si vous avez un projet, aussi petit soit-il, concevez le bien dans votre esprit, car ce qui “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ” Nicolas Boileau avait raison, sacré Nicolas !

Si votre idée est claire dans votre tête, si vos objectifs sont définis de base, vous saurez quelles sont les étapes d’avancement, vous trouverez les bonnes personnes avec qui travailler, et avec la chance des financements !  Et sachez aussi qu’un projet organisé permet de concentrer vos épargnes ou vos investissements dans de vrais buts. Parfois je claque de l’argent dans des choses inutiles et je suis à sec quand il est question de miser sur ce qui me fera avancer.

Une chose est sûre, personne ne vous suivra dans vos projets si tout est flou dans votre tête ! Ça doit être pour ça que je suis en mode non avancement ” populaire” et que les gens rigolent dans mon dos, pauvre petite Licka ! Au moins, aujourd’hui je sais et je travaille à être plus organisée et à mieux bosser et pour moi le plus important ce n’est pas d’aller vite vers un sommet, mais de me construire de très belles et solides victoires.

Alors c’est quoi le plan à court, moyen et long terme ?

Leave a reply