Sign in / Join

Comment être un bon gagnant ?

Je suis une sorte d’armoire mal rangée. En moi, il y a plusieurs compartiments qui sont aussi mal rangés que le reste de mon esprit. Entre mes ambitions, mes projets, les processus et j’en passe, parfois je me retrouve à m’éparpiller et à vouloir tout faire à la fois. Mais aujourd’hui j’ai appris que quand on veut aller à gauche, à droite, en avant et en arrière à la fois, et bien on n’avance pas. On a donc besoin de s’organiser pour ne pas s’éparpiller.

Le contexte et ses réalités

Quand j’ai cessé d’avoir de l’empathie pour toutes les causes sociales que je voyais, quand j’ai cessé de vouloir sauver le monde, j’ai compris que chacun de nous à sa mission, ses cibles et ses combats. Savoir s’organiser c’est être efficace dans ce que l’on fait. C’est déployer son énergie là où il le faut, là où on a vraiment besoin de nous, là où notre cœur se sent utile et à sa place.

Dans tous les aspects de notre vie je pense que nous devons faire preuve d’organisation. Je ne suis pas encore organisée, mais j’ai conscience que sans organisation je n’avancerai pas intelligemment.

A côté de l’organisation, j’ai appris que s’investir dans un projet, qu’il soit social, professionnel, amoureux… demande des sacrifices. Le sacrifice peut être financier, matériel… mais aucun processus de réussite ne fonctionne sans le sacrifice.

Quand on manque d’organisation comme moi, on n’arrive à se lancer dans 100 projets à la fois, et chacun de ses projets attend de nous des sacrifices. A ces moments-là, on sent le poids de notre éparpillement.  Car si nous avions une feuille de route, nous saurions sur quel projet se lancer en premier, et ensuite de suite.

Le plan

La feuille de route, j’ai toujours été quelqu’un de passionnée, quand j’ai envie de faire quelque chose, je le fais. Avant j’écrivais des nouvelles au feeling. C’est-à-dire que sans savoir comment, sans créer de personnages au préalable, je concevais mes histoires juste avec une idée, un sentiment… Ça a bien marché, jusqu’au jour où j’ai compris que mon travail serait mieux structuré et surtout plus facile, si en amont, je prenais le temps de préparer mon texte. En fait je n’arrivais plus à pondre de texte, donc j’ai été obligé d’apprendre à structurer mon travail.

La feuille de route ne doit pas forcément détailler toutes les étapes de votre processus, mais les grandes lignes de votre projet, quel qu’il soit, doivent être écrite. Parfois quand on prend le temps de mettre en place ce conducteur, on réalise qu’il y a une logique, un bel enchaînement entre nos projets ou objectifs et le temps dessine ce que nous avons écrit et ce pour quoi nous travaillons.

La valeur TEMPS

Le temps, aujourd’hui avec les réseaux sociaux, il est facile de se sentir petit quand on voit les réussites, les richesses, les accomplissements d’autres gens. On a l’impression d’être en retard sur tout, et on veut se précipiter pour nous aussi montrer qu’on a excellé quelque part. Mais la patience est une valeur importante quand on est organisé et qu’on avance vers un objectif précis. Il faut garder en tête que la vraie réussite n’est pas celle qui nous fera paraître vainqueur, mais c’est plutôt le chemin, les sacrifices et la vision qui nous guident tous les jours. Réussir ce n’est pas atteindre un objectif et rester statique. La réussite en appelle une autre et ainsi de suite.  Quand on atteint le niveau qu’on veut atteindre, on passe à l’étape suivante, et l’étape suivante, est inscrite sur votre feuille de route.

Les compromissions et les compromis

Faire des sacrifices c’est normal. Faire des compromis c’est intelligent. Mais tomber dans la compromission c’est… apprenez à être fidèle à vos principes,  ayez de la valeur et une éthique. Décidez de votre identité et défendez là. Ne tombez pas dans la compromission.

La foi

Alors quand on connait son combat, quand on sait où l’on part, on doit avoir la ferme assurance que quel que soit x ou y on y arrivera. X et Y sont les échecs, les difficultés, les autres et leurs mauvaises langues… Il y a beaucoup d’obstacles et de barrières qui se dressent sur la route, mais quand on perd pied, il suffit de fermer les yeux, de visualiser notre but, de se rappeler ce pour quoi l’on se bat et de garder foi en notre mission.

Cessez de vous éparpiller, organisez-vous, travaillez, croyez et avancer avec sérénité.

 

 

 

Facebook Comments