Sign in / Join
0

Amour… mon bel amour

L’amour… qui ici n’a jamais vécu une peine d’amour? Aujourd’hui je prête mes mots, ma plume à l’amour, aux peines, mais surtout à l’espoir. J’espère que vous aimerez ces mots que je vous partage. 

Dans le rétroviseur du temps, je revois se jouer les scènes les plus tristes de notre histoire,

Soudain, mon moi présent, interroge mon moi passé,

Je me demande où est ce que j’ai pu trouver la force de t’écouter, de te pardonner…

Et pendant que je m’interroge, mon moi futur guette, l’air préoccupé…

Il se demande s’il vivra la même chose que moi.

Si à lui aussi tu mentiras ; si tu le briseras,

S’il aura la force  de te pardonner comme moi je l’ai fait.

Pardonner, oublier…

On pardonne mais on n’oublie pas

La preuve, dans le rétroviseur du temps,

Je revois se jouer les scènes les plus tristes de notre histoire.

Les grandes peines sont muettes

De même elles semblent être éternellement gravées dans la mémoire de l’âme.

Je vis… je regarde le film du passé…

J’apprends de tes erreurs, de mes erreurs.

Je vis, je rassure mon futur…

J’apprends à croire… à te croire, à croire en moi, en ce nous…

Parce que tu es mon histoire

Parce qu’encore j’ai la force de t’aimer toi…

Demain sera ce qu’il sera

Hier même s’il ne s’oublie pas a passé son temps

Aujourd’hui moi, je suis tout à toi.

 

Leave a reply