Sign in / Join

Enlèvements d’enfants, tentatives de solutions

La société ivoirienne est touchée par de nombreux maux sociaux et sécuritaires. Cette semaine, c’est la condition des familles délogées de Cocody Danga qui a réveillé le sens du devoir et de l’entraide dans le cœur des ivoiriens. Fort heureusement les choses semblent s’arranger progressivement pour les familles de Danga.  Malheureusement il y a des actes, des actions, des pertes, qui resteront à vie. Comme le décès de petit Bouba, qui en Mars dernier a plongé la Côte d’Ivoire dans une indignation totale. Souvenons nous, ce petit garçon, enlevé, tué, vidé de son sang, enterré par un homme en qui il avait confiance. Oui les mois sont passés, l’indignation est devenue silencieuse, le combat doit il s’éteindre ? Des petits Bouba, il y en a eu avant lui, il y en encore après lui. Nos enfants, sont en danger permanent et jamais nous ne devons baisser la garde.

Dans le soucis d’apporter des solutions à ce phénomène de meurtres d’enfants , l’association Les Racines de l’Espoir a organisé le 23 Mars dernier l’alloco débat-party sur le thème: Enlèvement des enfants que faire?

Nous étions un peu plus d’une vingtaine de jeunes, j’ai trouvé merveilleux que nous, jeunes, sans enfant pour la majorité,  soyons à ce point sensibles à cette cause. Nous avons lors d’un tour de table écouté les impressions de chacun sur le sujet, et les mots qui revenaient étaient: Triste et inhumain. Nous avons écouté des témoignages , nous avons partagé nos expériences et nos peurs.

Suite à cela, c’est en plusieurs groupes de discussion que nous avons proposé des solutions, à court terme et moyen terme et à long terme.

 

NOS TENTATIVES DE SOLUTIONS

Les solutions a court et moyen terme

 

  • 1-Sensibiliser les parents à mettre l’accent sur l’éducation, le planning familial;
  • 2- Inviter les enfants à prendre la parole et donner leurs avis;
  • 3- Faire confiance à l’enfant et lui donner la liberté et communiquer;
  • 4-Demander à l’enfant d’être méfiant et éveillé;
  • 5-Changer de mentalité;
  • 6-La prière;
  • 7- Sensibiliser à travers les médias;
  • 8-Éveiller les consciences des populations ;
  • 9-Éduquer les enfants à garder une certaine distance avec les inconnus et autres membres de la communauté;
  • 10-Sensibiliser les parents sur leurs responsabilités ;
  • 11- Sensibiliser par des SMS en langue locale
  • 12-Faire du porte à porte;
  • 13- Sensibiliser le corps enseignants ;
  • 14-Créer des cartes l’identification pour ceux qui sont habilité à aller chercher les enfants à l’école;
  • 15-Fournir aux établissements primaires publiques au moins un car pour le transport
  • des enfants;
  • 16- Créer des codes entre parents et enfants;
  • 17- Déterminer des limites d’heures;
  • 18- Créer une unité de protection des enfants.

Les solutions à long terme

 

  • 1- Accompagner les jeunes sur leur projets;
  • 2- Coacher les jeunes;
  • 3- Amener les jeunes à prendre conscience qu’il faut travailler dur;
  • 4- Utiliser U-Report;
  • 5- Impliquer tous les ministères;
  • 6- Adapter le discours selon la cible;
  • 7- Lancer un service d’alerte avec l’A ou l’ADICI et les différentes compagnies de téléphonies;
  • 8- Prier;
  • 9- Éviter de suivre les inconnus;
  • 10- Être prudent;
  • 11- Apprendre aux enfants les arts martiaux, la natation;
  • 12- Sensibiliser dans les quartiers;
  • 13- Libéraliser l’espace audio-visuel;
  • 14- Créer des gadgets d’alerte;
  • 15- Promouvoir l’image des jeunes qui ont pu s’en sortir avec le travail;
  • 16- Réediquer les ivoiriens sur les valeurs humaines;
  • 17- Ne pas tuer les auteurs de ces meurtres mais au contraire chercher à savoir les raisons de leurs actes pour mieux agir…

Les tentatives de solutions ici énumérées sont le travail de réflexion de toutes les personnes présentent lors de cet événement. Nous les remercions du fond du coeur et tenons à remercier l’équipe de U-report présente ce jour là.  Je dis nous, car je suis chargée de communication de l’association, c’est vraiment reconnaissante de l’engagement de chacun que je m’exprime aujourd’hui. Nous avons échangé dans une ambiance amicale et dégustant un bon petit plat. Merci à Sandwich coulisses d’avoir abrité cette première édition. 

C’est vrai, il y a pas de nouveaux petits Bouba, mais il vaut mieux prévenir que guérir. 

 

Facebook Comments